• je vous dépose ma tite créa pour la St Patrick 

    je boirais une biere verte a votre santé en fin de semaine 

    Prenez soin de vous ....vous etes unique 

    becs en sucre xxx

    deja jeudi

     


    6 commentaires
  •  

    bon dimanche a vous xxxx

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    meme si je suis pas la souvent je tiens a mon blog 

    je vous bécotte xxx

     


    3 commentaires
  • La solitude 

     

    Elle vous prend , vous possède , un matin d’hivers ou de printemps sans que vous vous en rendiez compte , une porte qui se referme  sur un cercueil emportant avec lui , toutes ces années partagées  , ou une énième dispute , celle de trop , celle qui ne verra plus que s’éloigner cette silhouette  , qui le matin même, vous teniez encore dans vos bras ….

     

    Trop tard pour les regrets, ne reste  que les remords et a vivre avec …

    Cette demoiselle gourgandine de votre être, vous bouffe et vous ronge jusqu'à la moelle, vous étreins jusqu'à vous étouffer de ce vide ou se perdent le silence de vos soupirs ….

     

    Elle se glisse dans vos pas, vous revêt de son drap de plomb jusqu'à vous absorber corps et esprit

    La journée, discrète elle rase les murs, se fond dans votre ombre, se fait oublier l’espace d’un sourire ou d’une poignée de main ….

    Parfois l’effluve d’un parfum, un petit mot a votre encontre, le bonjour d’une caissière et votre œil brille a nouveau de cette étincelle d’espoir depuis si longtemps oubliée, réveillant cette maitresse tapis dans les méandres de votre esprit, jalouse elle distille son venin au cœur de votre raison, a quoi bon …….  Et le filet se referme.

     

    Au début on se dit que ce n’est que temporaire, une simple parenthèse dans une existence  bien remplie, un instant de repos que l’on s’accorde pour faire le point sur soi-même, un arrêt sur image

    Une excuse comme une autre …..

     

     

    La demoiselle ne se dévoile que pudiquement a la première rencontre, s’éclipsant momentanément le temps d’une soirée, parfois plus … quelques semaines, quelques mois où elle se fait discrète, observant en silence sa future victime et inexorablement elle revient, se faufilant dans l’embrasure de cette porte qui se referme encore …..

     

    Ses visites se font plus longue à chaque fois, révélant un peu plus  ses charmes, la belle sait y faire et vous enjôle de son calme, loin de la tourmente qui était votre quotidien

     

    Petit a petit vous vous surprenez à l’apprécier, a la désirer a rêver d’elle, vous le voyer comme une bulle où vous réfugier loin du tumulte, pour

    reprendre votre souffle, penser, rêver  ….

    Et le rêve devient cauchemar, vous devenez son esclave, elle se joue de vous, révélant sa véritable nature, alors adieu vos songes de libertés, les yeux levés à regarder les étoiles, a sentir le vent caresser votre visage au milieu de nulle part, hors du temps …

    Elle vous tient et ne veut plus vous lâcher, vous doutez des autres et surtout de vous, le poison s’immisce lentement dans vos veines, les dernières forces avec lesquelles vous luttiez inconsciemment contre son emprise  vous abandonnent, votre lucidité sombre dans le chaos de l’incertitude et d’un dernier baiser, la belle finie de vous emprisonner en vous-même ….

     

    Parfois le soir, quand son emprise ce fait trop douloureusement sentir, un sursaut d’orgueil tente de vous arracher a ce long trépas qui vous emporte …..

    Vous allumez une bougie et les yeux plongés dans cette petite flamme qui vous réchauffe le cœur vous osez espérer ….

    Peut-être que, et si ? Et puis a quoi bon ? Pour souffrir encore une fois ? Subir un autre échec ?

    Et en revenir au même point, le cœur a l’agonie …..

     

    La petite flamme c’est éteinte, comme la peur de ce vide e qui vous absorbe et là vous savez …..

     

     


    5 commentaires

  • 4 commentaires